Rallye Tout Terrain - Championnat de france

  • Augmenter la taille
  • Taille par défaut
  • Diminuer la taille
Rallye Tout Terrain - Championnat de france
Envoyer Imprimer PDF

Copyright MPV RaceRallye d'Orthez 2016

Euro 4x4 Parts

Habituelle épreuve estivale, le rallye d’Orthez marque le passage dans la seconde partie de la saison. Sélectif, cassant et difficile, c’est un rallye qui offre son lot de rebondissements et garde en haleine les spectateurs jusqu’à la dernière spéciale. Retour sur ce week-end de course.

Dans des conditions estivales et sèches, l’organisation avait revue entièrement le parcours de la 1ère journée pour offrir de nouvelles spéciales avec un point de vue idéal sur la course pour les spectateurs.  

Samedi matin, c’est juste derrière le leader du championnat que nous prenons le départ de cette première journée de course. Avec 6 spéciales au programme, la journée s’annonçait difficile. Parti avec les pneus secs sur l’herbe, nous frappons de suite en faisant le scratch dans Loubieg avec 9s d’avance. La réplique ne se fait pas attendre. Laurent Fouquet monte les mêmes pneus et nous reprend 0’’6s. Dans Loubieg 2, nous améliorons de 24s notre chrono et nous portons notre avance à 15s. A la fin de la spéciale, une alerte électrique s’affiche : alternateur et câble de recharge de la batterie cassé. Nous changeons l’ensemble au parc d’assistance. Dans Castener 2, nous perdons 4’’4s malgré une attaque de tous les instants.

Mise à jour le Mercredi, 10 Août 2016 09:33 Lire la suite...
 

Rallye Orthez 2016 - Caméra Embarquée

Envoyer Imprimer PDF

Un rallye à rebondissement, la victoire pour dénouement


 

 

 
Envoyer Imprimer PDF

La poussière en trouble-fête…

Pour cette 5ème épreuve de l’année, le rallye du Gers a été marqué par de nombreux incidents dont une poussière persistante. Retour sur ce week-end de course riche en émotions et en enseignements.

Une fois n’est pas coutume, l’épreuve Gersoise s’est déroulée sous le soleil dans des conditions de terrain particulièrement sèches. Dès les reconnaissances, nous avons remarqué et signalé à la direction de course les désagréments liés à la poussière restant longtemps en suspension. Notre requête a été écoutée mais aucune action n’a été prise. 

Vendredi soir, la Ville d’Eauze, nous accueille pour les traditionnelles vérifications techniques suivie de la présentation des équipages au public. Moment de partage avec le public venant découvrir et suivre le rallye.

Samedi matin, nous nous dirigeons vers Nogaro pour la 1ère spéciale. Petit moment de stress lorsque nous faisons une petite erreur sur la liaison pour aller à la 1ère spéciale. Rien de grave, juste un détour de 200m dans Nogaro. Parti avec des pneus typés terrain cassant, nous faisons le meilleur temps, mais les écarts sont très faibles. Dans la spéciale suivante, nous décidons de monter pour la première fois sur cette auto les Michelins FB92. Nous avions de très bonnes sensations avec ces pneus sur l’ancienne auto. Sur cette auto, ces pneus la rendent très vive du train arrière. Nous roulons très fort afin de tenter de prendre de l’avance. Sur un gros freinage que nous retardons au maximum, l’auto part en appel mais impossible de rétablir pour le contre appel. Nous faisons un 180° et nous perdons 16s. A la fin de la spéciale, un concurrent est sortie violement de la route juste après l’arrivée. Nous ralentissons et concédons au total, 19s sur le nouveau leader. Nous décidons de conserver ces pneus malgré des sensations pas au mieux afin de confirmer ou pas notre ressenti. La sanction tombe dans le 2nd passage de Nogaro, nous perdons 8s. De retour à l’assistance, nous changeons de pneus pour revenir sur des bases connues. 

Mise à jour le Mercredi, 20 Juillet 2016 16:37 Lire la suite...