Rallye Tout Terrain - Championnat de france

  • Augmenter la taille
  • Taille par défaut
  • Diminuer la taille

Un picard gagne au pays basque

Envoyer Imprimer PDF

Vincent Poincelet et Julien Rivière: Rallye du LabourdVincent Poincelet et Julien Rivière s'imposent dans la catégorie 2 roues motrices

19 partants dans la classe. 6 à l'arrivée. Vous avez dit cassant... 

Pour l'occasion, nous étions soutenus par les établissements Prieur aux couleurs de CARECO.
Parti prudemment samedi matin, nous avons élevé le rythme pour réaliser 7 des 11 scratchs du week-end dont 6 le dimanche.
François Cazalet frappe le premier. Il réalise le scratch et surprend tout le monde en nous laissant 2nd ex aequo avec Renoulleau à 12s.

 

Mercredi:

Départ de Vincent pour Biarritz vers 17h30. La route s’effectue sans problèmes. Il gare le fourgon à l’aéroport où j’arriverai jeudi matin.

 

Jeudi :

 

4h30 : Départ d’Amiens pour Roissy.

Décollage à 7h pour Biarritz. Je retrouve sur place Vincent, Picco et Ophélie qui se réveillent.

 

Direction Souraïde pour récupérer le road book puis Saint Pée sur Nivelle pour retrouver notre guide : Hervé Bidart.

Le temps de s’équiper et nous partons. Picco avec la moto et nous avec le quad.

Picco ne fera que quelques mètres : Pignons de sortie de boite HS. Le temps va être long pour lui.

La matinée de reconnaissance se déroule sans problème. Pause déjeuné puis nous partons pour les spéciales du Dimanche.

Au milieu de Xipa, le quad commence à faire des bruits inquiétants. Nous finissons la spéciale puis je descends du quad pour voir ce qu’il y a. Verdict, pignon de sortie de boite HS… C’est une épidémie.

Hervé emmène Vincent un peu plus loin pour trouver du réseau. Entre temps, Bruno Larroquet s’arrête à côté de nous. Il me donne le n° d’un revendeur Polaris à Bayonne. Je le contact mais leur dernier kit chaîne vient d’être réservé par un client. J’espère que c’est Vincent car pour le moment, on n’a aucune note pour le dimanche.

Hervé a prêté sa remorque et son 4x4 à Vincent. Sur le routier, Hervé se fait arrêté par la gendarmerie. Résultat : 45€ pour rétroviseur manquant…

Tous nos papiers sont dans le fourgon qui se trouve en Espagne avec notre assistance. Bruno nous prête de l’argent. Un grand merci à vous les copains.

 

Direction Bayonne. Après avoir pris une leçon de morale sur l’entretien d’un quad, le revendeur arrive à nous changer le kit chaîne. Au moment de payer, il nous manque 50€. On laisse le téléphone de Vincent. On retourne à Saint Pée. Vincent part faire les notes du dimanche et moi je retourne payer nos dettes -)

 

Vincent arrivera à faire 2 passages dans les spéciales et je recopie les notes le soir. Un passage pour vérifier serait le bien venu.

 

Vendredi matin :

 

Nous partons faire un passage dans bois de Saint Pée. Problème, à l’entrée de la spéciale, l’organisateur bloque l’accès avec un policier municipal.  Après de longues négociations, nous arriverons à passer mais pour un seul passage.

 

Vendredi après midi :

 

Nous passons aux vérifications administratives et techniques. Une nouvelle fois, il faut présenter les casques. Ce contrôle aura lieu toute la saison.

 

Samedi:

Vincent Poincelet et Julien Rivière: Rallye du LabourdES1: François Cazalet frappe le premier. Il réalise le scratch et surprend tout le monde en nous laissant 2nd ex aequo avec Renoulleau à 12s bien que sur notre carnet nous avions 3s de plus. Bizarre.

Dans l'ES2 (Uzkain), Gaillacq monte les grandes roues. Il réalise le scratch devant Renoulleau à 3.4s, Bidart à 10.4s, Galarregui à 17.1s et Poincelet à 17.4s. Pierre Jean est vraiment dans le coup.

Nous répliquons dans l'ES3 (Ziburuko) en faisant le scratch. Cazalet est 2nd à 3.7s devant Bidart à 3.8s, Gaillacq à 4.3s, Galarregui à 16.1 et Renoulleau à 16.2s.

Dans l'ES4, nous pointons 3min en retard au CH de départ suite à des problèmes mécaniques. Renoulleau, dont le moteur tourne sur 3 cylindres, se perd sur le routier (merci le road book approximatif) et pointe 4min en retard. Ce dernier réalise un super temps en 7:47:9 devant Bidart à 3.9s, Caze à 4.3s, Poincelet à 6.3s et Cazalet à 12.4s. Gaillacq perd la vis de son cardan de direction et il tire tout droit dans un ruisseau. Il retrouve la vis (Une chance) et répare. Il perd plus de 7min. Pierre Jean sera vraiment à surveiller tout le week-end car il est en forme dans ces spéciales si particulières.

Vincent Poincelet et Julien Rivière: Rallye du LabourdES5, Ziburuko, Caze réalise le scratch devant nous à 5s. Cazalet est 3ème à 5.7s devant Bidart à 10.9, Gaillacq à 14,7s, Galarregui à 18.5 et Renoulleau, dont le moteur ne tourne vraiment plus bien, à 25.7s.

ES6, dernier passage dans Uzkain, Ouf. Nous faisons notre 2nd scratch de la journée. Le terrain est toujours très glissant mais nous commençons à trouver le bon rythme entre assurer pour préserver la mécanique et rouler pour faire des temps. Gaillacq est à 11.3s, Bidart à 12.3s, Galarregui à 30.8s, Moleres, qui a perdu 11min dans l'ES 1, à 39.9s.
Cette spéciale marque un tournant dans la course. Renoulleau ne repart pas du parc d'assistance avant cette ES: Problème moteur.
Cazalet crève et il casse un rotule de direction. Cajal, Incagaray et Calvo rendent aussi leur carnet.

 

Bilan de la journée, nous sommes 2nd à 13.5s de Bibart. Galarregui est 3ème à 1:06.9 de Bidart, Caze est à 1:23.0, De La Noe à 4:47.9, Darsouze à 5:03.8, Daguerre à 7:30.4. Sans on problème de cardan de direction, Gaillacq serait aux avant postes car il est à 7:48.4 du leader. Veschembes, sur l'ancien rivet de Favy reconditionnée en 2 roues, est à 9:13.4, Blanchet à 9:56.6, Etchegoyen à 10.13.6 et Moleres à 14:19.7s.

 

Vincent Poincelet et Julien Rivière: Rallye du Labourd Vincent Poincelet et Julien Rivière: Rallye du Labourd Vincent Poincelet et Julien Rivière: Rallye du Labourd

 

Dimanche:

Avec 13.5s de retard, nous partons avec l'objectif de remonter ce retard le plus vite possible pour reprendre l'ascendant.A la sortie du parc fermé, nous nous rendons au parc de Kantia pour 10min d'assistance. Ce parc n'est ni dans le timing, ni sur les notes. Déjà qu'il était difficile de s'y retrouver avec un n° de CH absent des notes, ça va encore se compliquer. Il faut vraiment bien connaître l'épreuve pour s'y retrouver.

Vincent Poincelet et Julien Rivière: Rallye du LabourdES7: Xipa: Nous partons fort. 400m après le départ, il y a un "Gauche Reste Extérieur". Nous prenons trop à la corde et c'est le choc. Nous passons dans un énorme trou qui envoi la voiture en l'air de côté. Nous étions en 3 ou en 4... On remet la 1ère pour repartir. Vincent s'inquiète aussitôt de mon état de santé. Tout va bien. Pas de douleurs. L'auto semble rouler convenablement. On y retourne. Il nous faudra 2km pour se remettre dans le rythme. C'est à cet endroit que Jean Christophe Viart partira en tonneaux au 2nd passage. Dans la dernière partie, où nous avions cassé le quad jeudi, Vincent conserve un très bon rythme dans cette portion sinueuse et fortement défoncée. Ca paie, nous faisons le scratch (7:36.5) devant Moleres à 7.7s et Hervé Bidart à 10.1s. Caze fait le 4ème temps à 29.9s. Gaillacq abandonne: problème de courroie d'alternateur. Daguerre rend aussi son carnet.

ES8: Bois de Saint Pée: Nous avons encore 3.4s de retard sur Hervé. Vincent est bien dans le rythme. Il ne fait aucune erreur et c'est là le plus important. De mon côté, je suis un peu en retard pour annoncer certaines notes.
Il faut s'adapter aux rythmes très changeant de cette spéciale. L'arrivée est complètement défoncée.
Le chemin a vraiment besoin d'une remise en état importante. Le châssis tape à plusieurs reprises très fort.

Christophe Herbert casse son amortisseur arrière droit. Il s'écarte et il nous gène pas du tout. Merci Christophe.Nouveau scratch pour nous (6:49.2). Hervé Bidart fait 6:52.8. Nous prenons la tête de la course avec 0.2s d'avance.... un bon matelas -) Caze fait le 3ème temps à 11.1s et Cazalet est 4ème à 22.3sMoleres rend son carnet et Darsouze est arrêté dans la spéciale.Passage par le parc de regroupement. La spéciale de Bois de Saint Pée a été neutralisée car les spectateurs ont enlevés le balisage. Anicet Garicoix pointe 2 min en avance. Il perd la tête de la course pour une erreur d'inattention. C'est dommage.

Vincent Poincelet et Julien Rivière: Rallye du LabourdES9: Xipa: Nous sommes bloqués au départ. Viart est parti en tonneaux. L'équipage n'a rien mais l'auto a subi des dégâts. Cette fois, nous prenons le premier Gauche bien à l'extérieur. Nous roulons fort tout en faisant attention sur le goudron. Il serait dommage de faire une erreur et de se mettre la pression pour remonter sur Hervé. Scratch en 7:30.3. Caze fait le 2nd temps à 16.3s et Hervé semble avoir décidé d'assurer la seconde place. Il réalise le 3ème temps à 26s. Cazalet est 4ème à 27.7s.

ES10: Dernier passage dans Bois de Saint Pée. Heureusement car le terrain est très abîmé. Nous réalisons le meilleur temps en 6:28.6. C'est le 10ème temps scratch. Hervé est 2nd à 11.5s. Caze est régulier; il est 3ème à 18.4s et Cazalet est 4ème à 27.7s. Au point stop, on s'aperçoit que l'on est crevé à l'arrière droit. En regardant la jante, on comprend mieux pourquoi: elle est carrée.

ES11: Dernière spéciale du rallye. Nous avons 20 min pour faire la spéciale et les 11km de routier afin de rejoindre Souraïde. Encore une erreur de timing. Vincent conserve un très bon rythme pour éviter de se déconcentrer, ce que nous n'avions pas fait à Arzacq et on avait fait une faute. Cette fois, ça se passe sans problèmes. On réalise le dernier scratch du week-end en 7:16.2. Hervé est 2nd à 29.5s et Galarregui est 3ème à 51.1s. Caze n'est pas reparti du parc d'assistance de Kantia (Bruit dans le pont). Cazalet abandonne aussi.

A la fin de la spéciale, nous rattrapons Hervé histoire d'arriver ensemble, on ne sait jamais. Au parc, nous avons 2min de retard comme tous les équipages. Aucune pénalité ne sera prise en compte pour ce dernier pointage.Nous gagnons la classe avec 1:07.2s d'avance sur Hervé Bidart.
3ème: Galarregui à 5:01.5
4ème: De La Noé à 9:14.8
5ème: Blanchet à 18:54.6
6ème: Etchegoyen à 19:00.1

 

Nous avons passé un bon week-end en compagnie des copains du rallye tout terrain. Encore un grand merci à Hervé Bidart et à Bruno Larroquet de nous avoir aidé Jeudi lorsque nous sommes tombés en panne de quad. J'ai passé un bon week-end dans l'auto même si nous avons eu chaud et ce n'est pas qu'une expression (le capot arrière en porte encore les stigmates).

Hormis cet incident, j'ai pris beaucoup de plaisir à rouler surtout le dimanche. Les paysages de la partie montagne du samedi sont sympathiques mais je n'aime pas trop évoluer sur ce genre de terrains. Ce n'est pas trop mon truc. La mécanique souffre beaucoup. Il faut savoir conserver un bon rythme sans pour autant casser la voiture.Nous avons rempli notre objectif: "Ne pas faire un si long déplacement pour rien". Vincent prend un peu d'avance dans le challenge 2 roues motrices. Quelques bémols au niveau de l'organisation:

  • Autoriser les reconnaissances en quad le vendredi. On ne peut pas tous arriver le mercredi pour reconnaitre
  • Remettre en état la spéciale de Bois de Saint Pée
  • Faire un vrai road book pour les liaisons avec le n° de CH, le n° d'ES

Enfin, merci à Vincent pour ce week-end de course. L'entente dans l'auto est toujours super et je m'amuse vraiment. Toute l'équipe a été formidable aussi bien Picco et Alexandre en assistance que Béatrice qui nous tient informée de nos temps et de notre classement en temps réel.

Merci à Fane pour les photos. Vous pouvez retrouver l'ensemble de ses photos sur son site: aDonf

Rendez-vous dans 3 semaines (et oui, déjà) pour le Gâtinais.

Vincent Poincelet et Julien Rivière: Rallye du Labourd