Rallye Tout Terrain - Championnat de france

  • Augmenter la taille
  • Taille par défaut
  • Diminuer la taille

Rallye du Cantal: Communiqué de presse FFSA

Envoyer Imprimer PDF

Anicet Garicoix et Didier Queheille s’offrent le Cantal pour la fête des pères !

Anicet Garicoix et Didier Queheille s’offrent le Cantal pour la fête des pères !

Anicet GARICOIX © Lionel MONTMAIN

 

Favoris logiques de cette deuxième édition du rallye du Cantal en Chataigneraie, Anicet Garicoix et Didier Queheille se sont imposés haut la main. Derrière le petit prince de la Soule, Laurent Fouquet et Christophe Costes se sont donnés la réplique mais c’est finalement le premier cité qui s’empare de la médaille d’argent. Vincent Poincelet rafle la mise en deux roues motrices alors que le local, Philippe Andrieu, s’adjuge la victoire dans les 4x4 de série.


Vendredi 19 juin :

C’est au cœur d’Aurillac que se sont déroulées les vérifications techniques et administratives. Les 77 équipages autorisés à prendre le départ se prêtent volontiers à cet exercice, au milieu de la magnifique structure mise en place pour l’occasion.

Samedi 20 juin :

Dès la première spéciale, Anicet Garicoix donne le ton. Il signe un premier meilleur temps avant de récidiver cinq fois en six spéciales. La machine à gagner est en route et personne ne l’arrêtera.

Dans cette journée, seul Christophe Costes a réussi à lui enlever un temps scratch. Un meilleur temps à la saveur particulière pour le pilote de Crandelles puisque c’est son premier en Championnat de France. Longtemps second du classement général, ce dernier s’est fait finalement dépasser dans la dernière ES par Laurent Fouquet. A noter que le pilote AMV n’a pas été épargné par les ennuis en crevant six fois dans la journée.

De son côté, Guy Housset est en embuscade au pied du podium, à quelques secondes du Fouquet des Cantalous. Terry Banyard emmène la meute des deux litres et précède Manu Castan et Alain Pierrine.

Autre deux litres mais deux roues motrices, Vincent Poincelet réalise un festival et occupe une très belle huitième place provisoire. Tout seul dans sa classe, Michael Caze n’en est pas moins à l’attaque, il occupe la deuxième place des deux roues motrices. Il arrive même à devancer le leader en T1A2, Cyril Omnes sur sa C4. Enfin, dans les 4x4, Philippe Andrieu semble bien accroché à sa première place.

Dimanche 21 juin :

Le lendemain matin, après une séance d’assistance, les équipages prennent la direction de la spéciale des « 3 moineaux ». Laurent Fouquet se sent pousser des ailes et y signe le temps de référence. Dans le secteur chronométré suivant, Garicoix s’impose et récidive dans les spéciales 9 et 10 avant de lever le pied.

Du coup, Laurent Fouquet en profite une nouvelle fois pour signer un scratch et Manu Castan finit son rallye en beauté en marquant son nom en haut de la feuille de classement de la dernière ES.

Au final, Anicet Garicoix remporte cette deuxième édition du rallye du Cantal en Châtaigneraie au volant de son Bidart. Il se rapproche de la première place du Championnat de France et maintien la pression sur le leader provisoire du Championnat, Laurent Fouquet.

En prenant la deuxième place, Laurent Fouquet continue sur sa lancée. En effet, depuis le début de l’année, le Girondin s’est toujours classé dans les trois premiers. Il conserve sa position de leader du Championnat et a fait preuve, une fois de plus, d’une grande intelligence de course.

Premier podium en Championnat pour Christophe et Mireille Costes. Au volant de leur Fouquet, les Cantalous ont prouvé qu’ils savaient aller vite et longtemps. Ils n’ont jamais baissé les bras et ont offert une belle résistance à Laurent Fouquet pendant tout le week-end.

Guy Housset a tout tenté pour prendre le meilleur sur le Fouquet blanc et orange, en vain. Le pilote basque échoue donc au pied du podium mais marque des points importants pour la suite de la saison.

Impérial avec son Rivet aux allures de Mini, Terry Banyard remporte la classe T1A1. Très incisif, le pilote britannique a su contenir les assauts répétés du Fouquet d’Alain Pierrine toujours aussi propre et efficace. Malchanceux sur ce rallye, Manu Castan échoue de peu pour la seconde place de classe. Son temps scratch dans la dernière spéciale n’a pas suffit mais les temps réalisés prouvent qu’il est revenu à son meilleur niveau. Vivement la suite…

La confirmation de ce rallye est à mettre à l’actif de Vincent Poincelet. Le jeune pilote de l’Aisne a sorti le grand jeu pour reléguer au second plan ses petits camarades. Il se classe à la huitième place du classement final ! Une performance qui n’est pas passée inaperçue.

Sur le podium l’an passé, Vincent Foucart est passé à côté de cette course. Le pilote d’Etampes n’a jamais pu se mêler à la lutte pour la victoire ce week-end. Il faut dire que ce dernier était handicapé par un problème de vue à un œil.

Bastien Morisse, lui, ferme la porte des dix premiers avec son Fouquet. Un résultat encourageant pour le pilote « Afflelou » malchanceux depuis quelques temps. Jean-Paul Hirigoyen se classe onzième du classement général après un course agitée. Découvrant le terrain, le pilote d’Hasparren s’est fait quelques chaleurs mais il rejoint l’arrivée avec une voiture intacte.

Vainqueur de la petite classe des deux roues motrices, Michael Caze semble avoir trouvé la fiabilité et les performances avec son Tomahawk. Il est en train de démontrer que ces petits bolides peuvent rivaliser avec les deux litres de cylindrée.

Gilbert Turron-Barrere poursuit l’apprentissage de son nouveau buggy. Sa treizième place prouve qu’il est sur la bonne voie pour rentrer dans le top 10. Décidément, José Castan joue la carte de la diversité cette année. Cette fois-ci, c’est au volant du Fouquet diesel que le Champion de France s’est amusé sur ce rallye. Il réussit à rejoindre l’arrivée à la quatorzième place.

Avec son Pro-Pulsion, Pierre-Jean Renoulleau s’octroie la deuxième place de la classe T1A6 mais la troisième des deux roues motrices. Il réussit à devancer le Cazé de Ludovic Gouin.

Enfin, les couleurs locales ont brillé grâce à Philippe Andrieu qui s’impose dans les 4x4 de série devant Jean-Luc Estève, qui prend par la même occasion la tête du Trophée des 4x4. Le tiercé est complété par Alain Cournil qui sauve l’honneur de la famille après les déboires de Christophe.

Prochain rendez-vous les 8 et 9 aout 2009 à l’occasion du rallye Orthez Béarn.

Communiqué de presse FFSA