Rallye Tout Terrain - Championnat de france

  • Augmenter la taille
  • Taille par défaut
  • Diminuer la taille

Rallye Dunes et Marais: Résumé 2 roues Motrices

Envoyer Imprimer PDF

Copyright Fane

32ème rallye Dune et Marais: 1ère victoire pour Pierre-Jean Renoulleau à domicile.

Une fois de plus, le rallye fait le plein de concurrents. Avec un parcours rapide et assez facile, en apparence, il attire aussi bien les pilotes du nord que ceux du Sud.

Finalement, ce sont 122 équipages qui seront autorisés à prendre le départ dont 29 en 2 roues motrices (27 en TIA6 et 2 en T1A5).

Les principaux concurrents du challenge sont présents : Caze, Renoulleau, Gaillacq et V Poincelet qui part favoris sur cette épreuve rapide et technique.

 

Jeudi 8 Octobre :

Je pars d’Amiens à 4h pour rejoindre Vincent à Royan en vu de faire les reconnaissances. Dans le train, je m’aperçois que le parcours est différent à 90% par rapport à l’année dernière. Il faudra refaire de nouvelles notes.

Arrivé sur place vers 11h, nous arrivons à faire toutes les spéciales du Samedi et du Dimanche ainsi que les notes du Samedi.

Vendredi 9 Octobre :

On commence par faire les notes des spéciales du Dimanche. La spéciale de Jaffe promet d’être rapide et technique. Il ne faudra pas se rater. Petite pause repas vers 11h30 puis en vérifie les notes du samedi.

Nous sommes convoqués à 15h33 pour les vérifications administratives puis les techniques. Tout se passe bien.

A l'entrée au parc fermé, le speaker annonce qu'il nous suffit de prendre le départ de la course pour être titré. D'après nos calculs, il n'en est rien. Pour le moment, ce n'est pas la priorité.

Samedi 10 Octobre :

Il est tombé 5mm de pluie durant la nuit. Le terrain est assez gras en surface et nous conservons les Technospeed malgré notre position sur la route (100ème).

ES1 : Chenac/Epargnes/Arces 1 (7,3 kms) :

Contrairement à d’habitude, je suis super cool au départ de la première ES. Vincent est un peu plus stressé mais dès que le chronométreur lance le décompte, il se concentre: il y a un pari en jeu avec notre assistance.... On a gagné Arnaud, on a fait le premier scratch.

La manière dont Vincent enchaine les premiers virages me fait comprendre qu'il est bien réveillé. Un premier drapeau Jaune pour signaler que Sylvain Knoll est dans un fossé. Nous restons très prudent sur la compression entre les 2 champs au milieu de la spéciale. Un second drapeau jaune agité avant une courbe droite en aveugle. Vincent lâche pour constater que le 4x4 arrêté en dehors de la trajectoire ne gène pas du tout. Un peu de temps de perdu… On réalise le scratch en 2 roues motrices et le 9ème temps au générale devant Pierre-Jean à 9s7 et Pocheluberry à 13s1. La première surprise de la journée vient de Michael Caze qui casse son moteur. Hervé Gaillacq est 4ème à 22s3 et Bos est à 28s1.

Sébastien Dubois abandonne tout comme Rio, Grégory Boucher (Boite de vitesses), et Mananteau.

ES2 : Saint André de Lidon 1 (9,1 kms)

Le terrain sèche sensiblement. Au bout de la grande ligne droite du départ, nous passons en 6 le long du pylône pour nous jeter sur les freins en vu du Gauche sur Goudron. Ca roule déjà très vite. Nous abordons ensuite les bois et Vincent conserve un très bon rythme. Sur le goudron, avec les Technospeed, nous lâchons un peu afin d’éviter de faire une erreur. L’auto va vraiment bien et il n’y a aucune erreur de pilotage. La spéciale est très rapide et nous réalisons le scratch pour seulement 4s6 sur Pierre Jean Renoulleau qui n’a pas décidé de se laisser faire malgré des problèmes moteur sur les liaisons mais qui ne l’handicape pas dans les spéciales. Damien Pocheluberry, en proie à des problèmes de moteur, réalise le 3ème temps à 12s1. Gaillacq est à 18s6 et Goni à 31s5. Aubry pointe au départ de la spéciale avec 22min de retard. Il est hors course. Nous faisons le 13ème temps scratch.

Copyright FaneUn petit Focus sur la nouvelle auto de Jean Pierre Goni.
Il s'agit d'un chassis Rivet spécialement conçu pour le challenge 2 roues motrices. Le moteur est positionné en porte à faux arrière (Moteur tout à l'arrière et boite de vitesse juste derrière la cloison de l'habitacl) afin de gagner en motricité. L'auto fait, une fois terminée, 850kg en état de marche. Elle est propulsée par le Golf 2 GTI de 180cv accouplé à une boite Sadev 6 séquentielle. La Famille Goni à très bien travaillée, l'auto est très bien construite.

ES3 : Cozes/Grézac 1 (7,1 kms)

Nous montons les Michelins car le terrain et maintenant sec. Pour la première bosse juste après le départ, nous lâchons pour ré-accélérer le plus tôt possible. Le comportement de l’auto est vraiment différent avec ces pneus et il faut quelques kilomètres pour s’y habituer. Il faut être beaucoup plus propre afin d’éviter d’aller dans la terre meuble. En revanche, sur le chemin, l’auto se comporte très bien. Il faudra certainement ajuster les réglages de suspensions car nous avons moins de motricité dans les chaumes.
Nous faisons le 10ème temps scratch et le meilleurs temps en 2 roues motrices. Pierre Jean Renoulleau est à 15s3, Gaillacq est à 30s3 ! Pierre-Jean est le seul qui reste vraiment au contact au prix d’une grosse attaque.
Damien Pocheluberry rencontre toujours des problèmes de moteur dès que ce dernier est chaud. Jérôme Bos est 5ème à 32s et Jean Pierre Goni prend doucement la mesure de sa nouvelle auto.

Au moment de la pause déjeuné, le classement est le suivant :

Clt
Num
Pilote
Copilote
Voiture
Gr
Cl
Temps
Ecart 1er
1102POINCELET VincentRIVIERE JulienFOUQUETT1A619'47"8  
2112RENOULLEAU Pierre-JeanLOWENBRUCK MarionPROPULSIONT1A620'17"4 +0'29"6
3116POCHELBURRY DamienSALABERT DavySAUZEDET1A620'44"6 +0'56"8
4123GAILLACQ HervéLACOSTE ThierryMONCET1A620'59"0 +1'11"2
5119GONI Jean-PierreGONI GrégoryRIVETT1A621'27"4 +1'39"6
6129BOS JérômeMILLA WilfridCAZET1A621'32"0 +1'44"2

Nous repartons en 11 positions au cumul des 2 premières ES de la matinée. Nous sortons du parc fermé à 15h05.

ES4 : Chenac/Epargnes/Arces 1 (7,3 kms) :

Les départs sont bloqués. Andrieu est sortie et la spéciale est neutralisé le temps de l’évacuer. Après quelques examens, il sortira de l’hôpital sans séquelles. Nous resterons bloqués presque 1h au départ.

L’auto manque de motricité dans les chaumes. Les roues arrière ne collent pas au chemin. De plus nous faisons un demi tête à queue. Les sensations ne sont pas bonnes dans l’auto et le chrono s’en ressent. Même si nous faisons le même temps que le scratch du premier tour et 9s de mieux que notre premier passage, nous réalisons le 23ème temps scratch à 23s4 de Fouquet. En 2 roues motrices, nous faisons le scratch devant Pocheluberry à 10s7 qui a résolu ses problèmes de coupure de moteur. Pierre-Jean Renoulleau est 3ème à 11s2 et Bos est à 16s9.

Au parc d’assistance nous modifions nous réglages de suspension. On verra ce que ça change ! On change aussi les 2 pneus arrière qui se sont coupé au niveau des flancs intérieurs.

ES5 : Saint André de Lidon 1 (9,1 kms)

Dès les premiers tours de roues, on s’aperçoit que l’auto motrice nettement mieux. Le terrain ne s’est pas trop dégradé et les Michelins sont très efficaces sur le goudron ce qui nous permet d’attaquer très fort.

Nous faisons le scratch en 2 roues devant Pierre-Jean Renoulleau pour 17s8. Hervé Gaillacq est 3ème à 23s4, Goni est à 37s6 et Frédéric Leclerc ferme ce top 5 à 41s sur le Tomahawk.

Damein Pocheluberry renonce dans cette ES sur problème de boite de vitesses. C’est dommage car Damien montre qu’il est très polyvalent.

Copyright FaneES6 : Cozes/Grézac 1 (7,1 kms)

Nous restons sur un rythme élevé pour conclure cette journée. Dans l’auto, ça va vite mais on n’a pas l’impression d’en faire trop ni que nous sommes aux limites de l’auto. La marge est encore importante pour atteindre les limites de l’auto.

Les sauts de route sont toujours aussi impressionnants car le Fouquet a tendance à se lever de l’arrière.

Nous faisons le dernier scratch de la journée en 6’23’’0 soit 19s4 devant Pierre-Jean et 34s6 sur Hervé Gaillacq. Ce dernier très bon chrono nous permet d’avoir 1min18s d’avance sur Pierre-Jean Renoulleau et 2min30s8 sur Hervé Gaillacq.

Cette ES sera neutralisée pour un bon nombre d’équipages car la nuit est tombée. C’est une très bonne décision sauf que les temps forfaitaires qui seront calculés seront assez incohérents. Prenons l’exemple de Thomas Joré qui fait 7’44’’5 dans l’ES 3 mais qui est crédité de 9’02’’3 dans l’ES6, soit 1min18 de moins bien alors que les équipages qui ont pu faire la spéciale ont fait presque le même temps entre les 2 tours. Un jour, il faudra vraiment que le calcul des temps forfaitaires soit cohérent avec la course. Pourquoi ne pas leur avoir attribué le même temps que dans l’ES3 ?

Au terme de la première journée, le classement est le suivant :

Clt
Num
Equipage
Voiture
Gr
Cl
Temps
Ecart 1
Ecart -1
1102POINCELET VincentFOUQUET(1) T1A(1) 639'10"3  
RIVIERE Julien
2112RENOULLEAU Pierre-JeanPROPULSION(2) T1A(2) 640'28"3 +1'18"0
LOWENBRUCK Marion+1'18"0
3123GAILLACQ HervéMONCE(3) T1A(3) 641'41"1 +2'30"8
LACOSTE Thierry+1'12"8
4129BOS JérômeCAZE(4) T1A(4) 642'29"7 +3'19"4
MILLA Wilfrid+0'48"6
5119GONI Jean-PierreRIVET(5) T1A(5) 642'35"7 +3'25"4
GONI Grégory+0'06"0
7114DELANOE YanDELANOE(6) T1A(6) 642'47"8 +3'37"5
ARCANUTURRY Olivier+0'12"1
6142LECLERCQ FrédéricTOMAHAWK(1) T1A(1) 542'51"1 3'40"8
BLONDET Coralie0'03"3
8130COET BrunoSTRAKIT(7) T1A(7) 643'05"7 +3'55"4
CARRE Francois+0'17"9
9122SEGUINEAUD Jean-MichelPHIL'S CAR(8) T1A(8) 644'33"6 +5'23"3
DE BANNES GARDONNE Mathieu+1'27"9
10127VERRIER Jean-MariePHIL'S CAR(9) T1A(9) 645'14"0 +6'03"7
ARNAUD Rémy+0'40"4
11140MARTIN NicolasPHIL'S CAR(10) T1A(10) 645'24"6 +6'14"3
WATTEL Sébastien+0'10"6
12132BURLEY GeorgesRIVET(11) T1A(11) 646'23"7 +7'13"4
FERRYMAN Jack+0'59"1
13137JORE ThomasJORE(12) T1A(12) 647'19"6 +8'09"3
JORE Mathieu+0'55"9
14117LECLERC UlrichFLAC(13) T1A(13) 647'30"1 +8'19"8
GIRAUDEAU Ludovic+0'10"5
15139CALVO FrédéricCAZE(14) T1A(14) 647'50"0 +8'39"7
CALVO Christophe+0'19"9
16126CARMEL PhilippeFOUQUET(15) T1A(15) 648'40"6 +9'30"3
CARMEL Frédéric+0'50"6
17125BLANCHET ThierryPHIL'S BUG(16) T1A(16) 653'17"5 +14'07"2
BLANCHET Florence+4'36"9
18145BESNARD DamienRIVET(17) T1A(17) 656'13"1 +17'02"8
RIDEL Fabien+2'55"6
19133DURAND PatrickDUBERNET(18) T1A(18) 61h00'17"3 +21'07"0
PEREZ Bruno+4'04"2
20143DELEANS ArnaudCAZE(19) T1A(19) 61h39'55"8 +1h00'45"5
GOUIN Mélanie+39'38"5

Dimanche 11 Octobre

Nous partons 13ème des T1A. Il pleut et nous savons que nous allons prendre notre place dès le premier chrono car Rivet est à 1s et Patrick Poincelet à 5s5.

Copyright FaneES7 : Saint Sulpice/Jaffe 1 (7,7 kms)

Avant le départ de l’ES7, nous modifions les réglages de suspensions pour les adapter un terrain gras.

Nous partons avec un peu d’appréhension quant au grip que l’on va trouver. Cependant, lorsque Christophe Costes part juste devant nous, il se dégage un peu de poussière… Le terrain sécherait il ?

A nous de partir. Les premiers freinages sont prudents. Il semble qu’il y ait du grip et l’auto motrice bien. On se fait un peu surprendre sur un freinage sur l’herbe puis nous arrivons dans le bosquet avec les gros trous. En reconnaissances, nous avons défini une ligne de course à respecter pour passer assez vite. Vincent ne lâche pas et nous faisons un saut important (Cf Vidéo) dans le premier trou. Les autres sont absorbés sans problèmes.

Dans le dernier tiers de la spéciale, lors d’une accélération, après avoir mis le 4ème vitesses, le moteur monte en régime sans que l’auto avance. Vincent rétrograde pour le prochain Gauche 90. A l’accélération, l’auto ne veut plus avancer. C’est l’abandon sur problème de boite de vitesse.

Outre la déception, cet abandon complique notre course au titre. En effet, il faudra que l’on marque 2 points en plus des points de participation si Hervé Gaillacq gagne aux plaines et vallées. On le sait, en sport automobile rien n’est jamais gagné d’avance. Même si nous étions sur ce nos calculs, quelques personnes nous ont annoncées champion avant de l’être.

C’est Pierre-Jean Renoullea qui gagne cette ES devant De La Noé qui nous a fait une très bonne impression du bord de la piste. Gaillacq est 3ème à 10s2. Séguineaud fait un très bon chrono. Le terrain a séché entre les premiers de la catégorie et les autres.

Frédéric Leclerc renonce aussi dans cette ES sur problème de boite de vitesses.

ES 8 : Semussac 1 (7,5 kms)

Renoulleau continu sur sa lancé et De La Noé confirme qu’il est présent en cette journée dominicale. Gaillacq est une nouvelle fois 3ème.

ES 9 : Médis/Saint Georges/Semussac 1 (9,3 kms)

Arnaud Deléans est déchainé. Il fait le scratch 20s2 devant Nicolas Martin. De Le Noé est à 21s2 et Renoulleau à 24s. Gaillacq fait le 10ème temps à 43s.

ES10 : Saint Sulpice/Jaffe 1 (7,7 kms)

Renoulleau reprend les choses en main et il fait le scratch pour 0s8 devant Gaillacq. De La Noé est à 2s3 et Deléans à 2s4. Jean Pierre Goni est 5ème à 5s2. Jean Marie Verrier rencontre des problèmes, il est à 14min08s.

Copyright Fane

ES 11 : Semussac 1 (7,5 kms)

Bos fait son premier scratch dans le challenge juste devant Martin 2s9 et De La Noé 3s5. Renoulleau est 9ème à 19s2.

ES 12 : Médis/Saint Georges/Semussac 1 (9,3 kms)

Renoulleau réagit et il fait le dernier scratch devant Bos et Gaillacq.

Pierre Jean Renoulleau gagne sa première victoire chez lui. Félicitation, lui et Marion méritent cette victoire.
2nd, Hervé Gaillacq se replace dans le course au titre.
3ème, Yan De La Noé montre une fois de plus qu’il faut compter avec lui.
4ème, Jérôme Bos semble avoir identifié et corrigé les problèmes de jeunesse de son auto.
5ème, Jean Pierre Goni n’a pas pu se mêler à la bagarre en tête mais il a appris beaucoup de choses sur sa nouvelle auto.
6ème : Jean Michel Séguineaud a fait un course à 100% des limites de son auto.
7ème, Nicolas Martin continu d’apprendre le pilotage de cette très bonne auto.
8ème, Georges Burley s’est fait plaisir tout au long du Week-end.
9ème, Thomas Joré a attaqué tout au long du week-end. L’auto va bien et l’équipage aussi. Le nouveau moteur fonctionne bien.
10ème, Calvo
11ème, Ulrich Leclerc,
12ème, Philippe Carmel a eu quelques problèmes de refroidissement lors des premiers ES. Après changement du ventilateur sur 2 ES, ils ont pu ensuite reprendre confiance et rouler.
13ème, le couple Blanchet s’est fait plaisir une fois de plus.
14ème, Jean Marie Verrier a eu des problèmes lors de la 2nde journée.
15ème, Damien Besnard a terminé cette course.
16ème, Arnaud Deléans est le seul super rallye à terminer.

 

Cette édition est une réussite et la météo s’est montrée clémente.

Bravo aux organisateurs !

Un Grand Merci à Fane pour les photos de ce résumé

Copyright Fane

Copyright Fane

Copyright Fane

Copyright Fane Copyright Fane Copyright Fane Copyright Fane Copyright Fane Copyright Fane Copyright Fane Copyright Fane Copyright Fane Copyright Fane Copyright Fane Copyright Fane Copyright Fane Copyright Fane Copyright Fane Copyright Fane Copyright Fane Copyright Fane Copyright Fane Copyright Fane Copyright Fane Copyright Fane Copyright Fane Copyright Fane

 

 

Mise à jour le Mercredi, 11 Novembre 2009 23:01