Rallye Tout Terrain - Championnat de france

  • Augmenter la taille
  • Taille par défaut
  • Diminuer la taille

Terre du Gâtinais 2012: Résumé

Envoyer Imprimer PDF

Copyrigth Matt76 - V. Poincelet - J. Rivière - Terre du Gatinais 2012Rallye Terre du Gatinais 2012

Pluie, boue, adhérence précaire et freinages changeants. Voici les ingrédients de cette 6 ème édition du rallye Terre du Gâtinais.

Vendredi matin, je rejoins Vincent et Elodie pour faire un tour des spéciales. Bonne nouvelle, 3 spéciales sont identiques à l’année dernière. Mauvaise nouvelle, il pleut et à en juger par l’état des quads, le terrain doit être très gras. C’est donc sous la pluie que nous allons faire les notes de la spéciale de la Cayennerie. Même en quad, le spéciale est très très délicate. L’adhérence est presque inexistante et il n’y a pas de traces qui se forment. Nous allons ensuite dans la spéciale de la Sucrerie. Après une pause repas, il faut se motiver pour aller faire Bréau et Mondésir avec ses profonds fossés à longer. Au fil de la journée et des passages, nous trouvons que le terrain sèche un peu mais la pluie refait son apparition en fin de journée ce qui risque de réduire à néant cette amélioration.

Nous passons les vérifications sans problèmes. Ce sera 69 équipages qui seront admis au départ.  Antoine Voisin ayant déclaré forfait. Durant la nuit, il a plu. Notre position s’avère délicate. Il faudra faire avec.

Après un briefing où la direction de course et les organisateurs déplorent déjà des dégradations durant les reconnaissances, nous savons qu’aucun écart ne sera permis. La consigne est claire : « Si vous sortez de la route, vous devez faire marche arrière dans vos traces ». Nous sortons du parc fermé en premier pour 15min d’assistance. Le choix de pneus est évident, ça sera les Technospeed. 5min avant de pointer, j’annonce à Vincent que je vais à la table. Il commence à se préparer et me dis qu’il me rejoint. Je discute au pointage, mais toujours pas de Fouquet à l’horizon. Il est 20 et je pointe à 21… Je  retourne vers notre assistance et là, je vois le capot arrière ouvert, tout le monde s’agite autour de l’auto. Puis Béatrice me fait signe qu’il y a un problème mais que c’est réglé. Vincent arrive finalement au pointage dans la minute. En fait, l’accélérateur restait bloqué ouvert et le moteur se bloquait à fond. Ca commence bien. Nous n’avions pas besoin de ça maintenant. Direction la Cayennerie après avoir fait une petite halte pour remettre les attaches du capot arrière.

Copyrigth Matt76 - V. Poincelet - J. Rivière - Terre du Gatinais 2012Cayennerie 1 :

Se positionner sur la ligne de départ est déjà pas simple. Il n’y a aucunes traces et ca s’annonce délicat. Nous n’avons jamais roulé dans ces conditions avec le 4rm. A dieppe, Au Labourd, il y avait des appuis, pas ici. Le chronométreur décompte et c’est parti pour 400m D90. Effectivement, ça glisse. Le moteur peine à prendre des tours et nous n’avons pas beaucoup d’adhérence.  Toute la spéciale est difficile.Nous serons même obligé de retrograder dans les lignes droites car la terre colle tellement que le 2l n’arrive pas à nous emmener. C’est tout de même rare que le Honda soit à la peine. De plus, nous n’arrivons pas à jeter l’auto avant le point de corde car les bidons en bétons nous refroidissent un peu mais c’est ce qu’il faudrait faire. Résultat, nous prenons une valise. Nous sommes à 41s de Caze qui réalise un super début de rallye. Dans ces conditions, Favy, comme on pouvait s’y attendre, fait le 2nd temps devant Omnes et Costes.

Mondésir 1 :

Après cette douche froide, nous avons commencé à ajuster la pression des pneus. Nous partons sur un très bon rythme tout en faisant très attention le long des fossés car l’adhérence est vraiment précaire. Même à l’arrêt, les autos sous virent. Nous essayons de garder du rythme mais nous payons le fait d’ouvrir la route. De plus, à 700m de l’arrivée, nous tirons tout droit dans un ballot au freinage. Marche arrière, callé et voici 9s de perdues (merci la caméra pour compter les secondes). Caze réalise de nouveau le scratch devant Thion, Omnes et Favy. Nous faisons que le 8ème temps et nous sommes déjà à 1’10’’2 de Caze après seulement ces 2 spéciales. Un petit passage par le parc d’assistance afin d’ajuster de nouveau les pressions et de réparer le capot arrière qui porte les stigmates de quelques appuis sur les ballots.

Copyrigth Jean François Collombet - V. Poincelet - J. Rivière - Terre du Gatinais 2012Cayennerie 2 :

Se positionner sur la ligne de départ est plus simple.il y a plus de traces et dès que nous nous élançons, on sent qu’il y a du grip. Nous en profitons de suite pour hausser le rythme par rapport au premier tour. Dans les lignes droites, le moteur prend ses tours et nous avons moins l’impression de ramer. Le temps s’en voit nettement améliorer avec 1min40 de moins. C’est de la progression. Pierrine réalise le scratch devant Costes, Bartolin et nous. Suivent Favy, Chopin et Caze qui marque un peu le pas.

Mondésir 2 :

Sur la liaison, l’accélérateur reste de nouveau bloqué. Nous faisons quelques manipulations afin de la débloquer en espérant qu’il ne se bloque dans la spéciale. Nous partons à bloc. Les 2 premiers gauches passent à fond. Toute la spéciale se déroule avec un bon rythme ce qui nous vaut de faire le scratch avec 8’’1s d’avance sur Omnes et 9’’7s sur Favy et 14’’1s sur Pocheluberry !. Caze touche à l’arrière dans une chicane et casse un bras. Il doit s’immobiliser.

Cayennerie 3 :

Il pleut sur la ligne de départ depuis plusieurs minutes. Le terrain est tout de suite plus glissant et cela se ressent dès les premiers mètres. Peu importe, nous essayons de rouler le plus propre possible. Dans les équerres, des tas de terres se sont formés sur l’extérieur du virage. N’ayant aucun appui, nous essayons d’aller nous appuyer un peu dessus. Très mauvaise idée. Les tas de terre ne portent pas du tout et aussitôt nous passons au travers. Résultat, le dessous de l’auto colle sur cette boue et nous perdons 7s pour nous en sortir. Costes réalise le scratch. Nous sommes à 10’’8s, Favy à 11’’5s, Pierrine 19’’0s et Bartolin 23’’0s.

Le dernier passage dans Mondésir est annulé pour cause de sécurité car la pluie tombe de nouveau et les chemins sont trop glissants le long des fossés. Au terme de cette journée bien mal commencée, nous sommes 3ème à 5’’4s de Costes et 32’’7s de Favy. Derrière, Omnes est à 2’’5s, Bartolin 3’’4s, Pierrine 35’’1s.

Toute la nuit, il a plu et c’est sous la pluie que nous sortons les voitures du parc fermé pour 1h45 d’assistance. En effet, la première spéciale est annulée le temps de trouver une solution pour mettre en place les commissaires et nous trouver des chemins praticables.

Bréau 1 :

En Voyant Favy et Costes partir, il n’est pas difficile de comprendre que c’est glissant. Nous nous faisons piéger 2km après le départ sur un freinage pour un G90. Tout droit dans le champ. Le chemin n’est qu’à 2m sur la gauche mais la règle est stricte : Marche arrière et de nouveau 9s de perdues. Nous essayons de faire une bonne seconde partie de spéciale pour échouer à 13’’2s de Favy. Omnes nous met 4’’6s et il passe 3ème.

La Sucrerie 2 :

La spéciale est raccourci à 4,100km avec un morceau de 800m inconnu. Les lignes droites sont nombreuses et les gros moteurs devraient être devant. Ce tracé est plaisant et à l’arrivée nous constatons que Costes a eu des problèmes car il est à 20’’7 du scratch. Une Tulipe de cardan avant s'est déboîtée et il a terminé la spéciale en 2rm. Nous faisons le 2ème temps à 2’’0s de Favy. Omnes est juste derrière nous à 0’’2s. Nous revenons à 9’’1s de Costes. Tout redevient possible.

Copyrigth Maxence - V. Poincelet - J. Rivière - Terre du Gatinais 2012Breéau 2 :

C’est décidé, cette fois ce n’est pas nous qui allons se faire manger. Nous attaquons très fort tout au long de la spéciale. Vincent maitrise parfaitement le Fouquet et il le fait pivoter autour des bidons comme il le souhaite. Rèsultat, 2ème temps à 0’’9 de Pierrine mais surtout 3’’8s devant Favy, 11’’3s devant Omnes et 11’’9s devant Costes. Nous passons de la 4ème place à la 2nde place mais avec seulement 2’’8s d’avance sur Costes et 9’’6s sur Omnes.

La Sucrerie 3 :

Ne pas faire de faute. C’est l’objectif de cette spéciale. La différence se fera sur les fautes non sur l’attaque. Nous roulons le plus propre possible. A l’arrivée, nous voyons que Costes fait moins bien que nous. Reste à attendre le temps d’Omnes car Cyril est tout à fait capable de faire une spéciale de folie et de nous coiffer sur le poteau. Il fait mieux de 2’’3s. Ouf, on reste 2nd. Dans l’auto, nous sommes super content de ce résultat et du week-end même s’il manque des morceaux de carrosserie au Fouquet.

Daniel Favy fait son premier podium de l’année et par la même occasion c’est sa 1ère victoire. Il se repositionne dans le championnat.

Un grand Bravo à tout l’équipe d’organisation et à la direction de course pour sa réactivité et sa gestion intelligente de la course. Bravo aussi aux équipages qui ont respectés les cultures en course. En revanche, il y aura un gros travail de remise en état des chemins à prévoir !

Rendez-vous dans 3 semaines pour le Jean de la Fontaine où nous aurons la volonté de faire un bon résultat.

 

Mise à jour le Lundi, 07 Mai 2012 09:56